16/07/2006

Zizou

Sur TF1, Zinédine Zidane a expliqué les raisons de son geste sur Marco Materazzi. Zizou a tenu à "s'excuser auprès des enfants" mais ne regrette pas ce qu'il a fait. L'Italien a eu "des mots très durs" envers le numéro 10 des Bleus qui aimerait que la provocation soit également sanctionnée.

Le 12 juillet est décidément lié à la vie de Zinédine Zidane. Huit ans après avoir réussi un doublé historique et remporté la Coupe du monde avec l'équipe de France, le tout récent retraité est sorti de sa réserve pour mettre les choses au point. Expliquer les raisons de son coup de sang. Confier pourquoi il est sorti de ses gonds alors qu'il disputait le dernier match d'une carrière majestueuse. Et qui pouvait se terminer par une apothéose absolue : un deuxième titre mondial.

Malheureusement, Zinédine Zidane a croisé le chemin de Marco Materazzi. A dix minutes du terme de la prolongation, le capitaine de l'équipe de France a été accroché par le défenseur italien. La suite a déjà fait le tour du monde à plusieurs reprises. Zidane part se replacer. Materazzi l'interpelle. Subitement, le Ballon d'Or 1998 revient sur ses pas et assène un violent coup de tête dans la poitrine du joueur de l'Inter Milan.

"Des mots très durs"

Les raisons d'un tel geste ? Zinédine Zidane les a confiées sur TF1 : "Il m'a dit des choses très personnelles, cela touche à la maman, à la soeur. Il dit des mots, des mots qui sont très durs et il les répète plusieurs fois. C'est plus dur que des gestes. Vous les écoutez une fois, vous essayez de partir. C'est ce que je fais parce que je m'en vais en fait. Vous écoutez deux fois, et puis la troisième fois...J'aurais préféré prendre un coup de poing". Zizou n'a pas souhaité révéler la teneur exacte des mots prononcés par le Milanais. Mais s'excuse de son geste auprès de ceux qui l'ont vu : "Ce n'est pas un geste à faire. Je tiens à le faire surtout pour les deux ou trois milliards de téléspectateurs et tous les enfants ."

"Je ne suis pas fier de ce geste mais je ne le regrette pas. Sinon, ça veut dire qu'il avait raison de dire ce qu'il a dit ", a ajouté un Zinédine Zidane très calme et apaisé. Pour l'ancien capitaine des Bleus, "le coupable, c'est celui qui provoque. La vidéo devrait aider à cela. Ça suffit de toujours sanctionner la réaction. Il y a eu une provocation très grave."

"Je n'ai jamais été arrogant"

Pour justifier ses insultes et son comportement, Marco Materazzi a avancé que Zidane s'était montré arrogant. La réponse de l'intéressé : "Je n'ai jamais été arrogant avec quiconque. Et encore moins sur un terrain. Ça ne fait pas partie de ma vie. Il peut se défendre lui, comme il veut, mais si j'ai eu cette réaction, c'est qu'il s'est passé quelque chose de grave. Encore une fois, je ne cherche pas à pardonner mon geste."

Evidemment, Zinédine Zidane n'avait pas envie de finir comme ça : "Dans une finale de Coupe du monde, je n'ai pas faire ce geste gratuitement. Il y a eu une provocation très grave. Ce n'était pas calculé. J'étais à dix minutes de la fin de ma carrière et je pouvais terminer de la meilleure des façons." Sa présence sur le terrain aurait peut-être changé le cours de l'histoire ? "Je ne sais pas. Peut-être que oui, peut-être que non. En tout cas, les tirs au but... Un jour c'est pour vous, un jour c'est contre vous. Mais je ne peux pas vous dire avec certitude que cela aurait changé la fin du match. Il faut accepter les choses telles qu'elles sont. Si cela s'est passé comme ça, c'est que c'était décidé..."

source: http://msn.eurosport.fr/football/coupedumonde/2006/sport_...

Les commentaires sont fermés.