05/07/2006

Super Monkey Ball Adventure sur psp

Super Monkey Ball Adventure

Cette mise en garde est valable pour tout le monde, même pour les plus coriaces d'entre vous qui affectionnez les challenges surhumains où l'adresse qui est exigée dépasse l'entendement. C'est d'ailleurs là le principal défaut de ce jeu dont les nombreuses lacunes de gameplay ne nous donnent aucunement la possibilité de surmonter les épreuves ardues qui nous sont proposées...

source:http://www.jeuxvideo.com/articles/0000/00006680_test.htm


Super Monkey Ball Adventure

Cette mise en garde est valable pour tout le monde, même pour les plus coriaces d'entre vous qui affectionnez les challenges surhumains où l'adresse qui est exigée dépasse l'entendement. C'est d'ailleurs là le principal défaut de ce jeu dont les nombreuses lacunes de gameplay ne nous donnent aucunement la possibilité de surmonter les épreuves ardues qui nous sont proposées. On est donc bien loin de l'efficacité des épisodes classiques de la série où une bonne dose d'adresse et de persévérance suffisait à déjouer les obstacles les plus vicieux. Dans Super Monkey Ball Adventure, le simple fait d'évoluer dans des environnements ouverts plutôt que sur des parcours aux dimensions parfaitement calculées suffit à rendre l'affaire complètement injouable.

test Super Monkey Ball Adventure Playstation Portable La terrain bascule à chacun de vos mouvements.

Pourtant, l'idée de base ne s'éloigne pas tant que ça du principe original, puisqu'il s'agit toujours de contrôler un singe coincé à l'intérieur d'une boule. A chaque fois qu'on effectue un mouvement du stick analogique pour avancer ou pour changer de direction, c'est toute la surface sur laquelle on roule qui se met à pivoter, ce qui rend les choses extrêmement déstabilisantes. Dans le cas présent, le simple fait de gravir une colline en colimaçon exige un doigté parfaitement maîtrisé, puisqu'il est indispensable de prendre en compte la prise d'élan, le sens de rotation, mais aussi la résistance due aux aspérités du terrain. Un gameplay qui tourne vite à des problèmes de physiques qui mériteraient de prendre un crayon pour tracer les vecteurs de trajectoires et calculer le résultat des forces qui s'opposent. Mais comme tout ça n'est pas possible dans le feu de l'action, on se retrouve à manipuler maladroitement le stick analogique en essayant de compenser les erreurs accumulées les unes après les autres, dans l'espoir de ne pas chuter une fois de plus dans le vide. Une tentative bien vaine, d'ailleurs, puisque vous allez voir que le soft ne nous donne aucunement les outils pour qu'on s'en sorte correctement.

test Super Monkey Ball Adventure Playstation Portable Observez le comportement des ces clowns pour pouvoir les vaincre.

Il ne faut, de toute façon, pas beaucoup de temps pour se rendre compte que les développeurs semblent avoir tout fait pour nous mettre des bâtons dans les roues, comme si le seul but recherché était de nous agacer. Il y a déjà cette fichue caméra qui est incapable de suivre les mouvements du personnage, même en la gérant manuellement avec les gâchettes. Dans un titre qui exige une parfaite lisibilité, vous admettrez que ça pose déjà un énorme problème. Ensuite, les objectifs distribués par les personnages rencontrés au hasard du chemin manquent très souvent de clarté, au point de nous faire tourner en rond la majeure partie du temps. On est également obligé de revenir voir les personnages en question pour annuler une mission en cours avant de pouvoir en accepter une nouvelle, ce qui est assez consternant.

test Super Monkey Ball Adventure Playstation Portable C'est le quatrième défi, et j'ai déjà du mal à le terminer.

Mais ce n'est pas tout ! A chaque fois qu'on veut passer une porte, il faut nécessairement effectuer une dizaine de rotations sur un tourniquet, parce que ce serait trop simple autrement. Bien évidemment, les textes s'affichent lettre par lettre sans possibilité de les accélérer à moins de carrément les zapper, et le jeu prend un malin plaisir à vous ramener à des kilomètres de l'endroit où vous êtes tombé. Mais surtout, c'est le principe même du jeu qui est à revoir, dans la mesure où il se révèle totalement inadapté aux environnements proposés. Au lieu de transposer tel quel le concept de base dans un jeu de plate-forme non linéaire, les concepteurs se devaient de l'adapter pour que le résultat fonctionne, ce qu'ils n'ont évidemment pas fait. Résultat, le soft hérite d'une jouabilité crispante qui vous fera basculer vers le côté obscur de la force (haine, colère, désespoir) en l'espace de quelques minutes.

test Super Monkey Ball Adventure Playstation Portable Quelques mini-jeux pour se détendre à plusieurs.

Malgré tout, pour les quelques fous qui se sentiraient quand même motivés pour faire ce jeu en entier, je me dois de revenir sur les quelques bonnes idées que vous y trouverez. Pour rester dans le mode Histoire, il faut savoir que votre boule pourra acquérir un certain nombre de propriétés spéciales qui vous aideront à progresser. Vous trouverez ainsi la BoxoBoule pour tout ravager, la BoisoBoule qui s'enflamme ou encore l'InvisiBoule qui vous permet de passer inaperçu. Il existe ainsi une petite dizaine d'aptitudes du même genre qui renouvellent un peu le déroulement de l'action, ce qui n'est pas un mal. De temps à autres, on a également droit à des défis classiques à base de parcours chronométrés, directement inspirés des anciens volets. Le menu permet d'ailleurs d'y accéder depuis le menu principal, tout comme pour les mini-jeux, jouables jusqu'à 4 participants. Dommage que seule la moitié d'entre eux soit inédite, car ils permettent de décompresser après s'être escrimé pendant des heures sur des défis éreintants. Le bilan n'est de toute façon pas très positif pour ce Super Monkey Ball Adventure qui risque d'être boudé même par les fans de la série qui le trouveront à juste titre peu convaincant. Ce n'est pas encore aujourd'hui que le titre de Sega parviendra à se renouveler. D'autant que la version PSP comporte davantage de défauts que sur PS2. La gestion de la caméra ne peut se faire que sur les côtés et pas en hauteur, et on note la présence de chargements supplémentaires et de ralentissements.

source:http://www.jeuxvideo.com/articles/0000/00006680_test.htm

10:44 Publié dans Sony:psp | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PSP and car

Les commentaires sont fermés.